FONTAINE SOLIDAIRE

Notre blog

Conseil municipal
De la fiscalité locale

29/01/2022

De la fiscalité locale

Ainsi, quand on propose d’investir dans un nouvel accueil de loisir, nous pouvons être collectivement fiers d’avoir en partie contribué à cet investissement. De même, quand nous constatons que nos parcs sont bien entretenus, que nos équipements sportifs sont excellents, ou que nous avons de quoi accueillir de nombreuses associations et proposer des activités festives à nos habitants, nous pouvons être fiers d’y avoir contribué par nos impôts.
Bien entendu, il convient de faire attention à la façon dont on investit ces contributions ! C’est tout l’art du budget, que la majorité maîtrise, je le reconnais volontiers. Mais on peut tout à fait être un bon gestionnaire sans nécessairement avoir comme dogme de maintenir au plus bas la contribution
commune...
La notion d’impôt juste peut certainement se discuter des heures durant... Pour moi, ce qui est juste, c’est que chacun participe dans des proportions qui correspondent à ses moyens, pour avoir un ensemble de bénéfices collectifs qui permettent à toute la population de se sentir heureuse de vivre dans notre
commune. Cette notion de partage est profondément ancrée dans mes convictions, et est intimement liée à la notion de service public, puisque c’est l’institution collective, ici la commune, qui permet d’avoir une juste redistribution au bénéfice de tous.
Soyons concrets : nos impôts, taxe foncière et taxe d’habitation (ou ce qui la compense), représentent environ 5 M€, soit de l'ordre de la moitié de nos ressources. Cela veut dire qu’une augmentation de 1 % du montant de ces impôts représente un crédit supplémentaire pour la commune de 50000 €. C’est loin d’être négligeable, vous en conviendrez. La différence entre notre taux d’imposition et celui de nos voisines de taille comparable, comme Quetigny ou Longvic (qui sont loin d’être les plus élevés de la métropole!) est de l’ordre de 15 %... Soit de l’ordre de 750000 €... par an...
C’est de cela dont je parle quand je trouve que la politique dogmatique de la majorité concernant les impôts locaux, qui dure depuis des lustres, a asséché les finances de la ville au détriment du service rendu aux habitants.

On nous consulte !

26/09/2021

On nous consulte !

Le CCAS nous consulte sur les domaines de l'enfance et de la jeunesse, des activités, du logement, de l'accompagnement social, de la mobilité, des séniors, des personnes en situations de handicap, des aidants. Nous sommes toutes et tous concernés et nous avons des idées ! Alors n'hésitez pas et participez !

Le lien pour le questionnaire en ligne se trouve sur cette page : http://www.fontainelesdijon.fr/fr/solidarit-seniors/analyse-besoins-sociaux

Espérons que l'exploitation de ce questionnaire permettra de mettre en avant les thématiques que nous avons défendues pendant la campagne, et que certaines de nos idées se verront mises en avant. Quoi qu'il en soit, c'est une excellente chose que d'avoir cette vaste consultation.

Caractère public du conseil municipal en temps de couvre-feu

22/01/2021

Caractère public du conseil municipal en temps de couvre-feu

Il nous semble essentiel qu'un conseil municipal conserve son côté public, en particulier celui où sera discuté le budget primitif 2021.

J'ai proposé à M. le Maire de voir avec la préfecture la possibilité d'accorder aux personnes se présentant pour assister au conseil un justificatif dérogatoire qui leur serait donné à l'issue du conseil, pour rentrer. Si le démarrage du conseil pouvait être avancé à 18h, cela leur permettrait d'arriver sans problème, sans avoir à attendre 30 minutes...

Toutefois, si cette solution n'était pas accordée, une autre solution est tout à fait possible: diffuser le conseil par un outil de visioconférence (comme rappelé sur cette page du site maire-info.com).

Il est très facile de connecter un ordinateur au réseau, avec une caméra, et de le positionner pour diffuser une vue d'ensemble du conseil via un outil de visio type zoom. Je ne doute pas que la municipalité a déjà une solution visio de ce type (dans le cas contraire, j'ai proposé d'utiliser ma connexion zoom personnelle, permettant une connexion illimitée dans le temps et gratuite). Cela ne coûte rien, est installé en 1/4 d'h, et permettrait de rendre le conseil public. Il suffirait d'indiquer le lien sur la page adequate du site web, sous l'annonce du conseil. 

La balle est dans le camp de M. le Maire !

Règlement intérieur du conseil municipal

28/09/2020

Règlement intérieur du conseil municipal

Les élus Fontaine Solidaire tiennent ce document à la disposition de toutes celles et ceux qui souhaiteraient le consulter.

Parmi les dispositions diverses, il est question du bulletin d'informations municipales et de la place accordée à l'ensemble des groupes présents au conseil. Vous connaissez certainement cette colonne de 500 mots (1/2 page) proposée par chacune des trois listes dans le magazine Reflet. Nous avons proposé d'augmenter la place offerte aux minorités municipales en proposant que celles-ci puisse disposer d'1/2 à 1 page pour exposer des projets constructifs à l'ensemble des citoyennes et citoyens, comme matière à alimenter la richesse du débat public dans la commune. Cette proposition a été refusée par M. le Maire et la majorité municipale. Qu'à cela ne tienne, vous pourrez retrouver tous nos projets sur notre site web, et nous les annoncerons brièvement dans notre colonne.

Conseil municipal du mardi 30 juin

26/06/2020

Conseil municipal du mardi 30 juin

Le premier conseil municipal fin mai a installé M. le Maire et ses adjoints. Celui de mardi 30 juin (18h30, grande salle du CAPJ) va être l'occasion d'installer les commissions qui discuteront les projets tout au long de la mandature. Il fixera bien d'autres choses en ce début d'activité.

Nous serons présents dans toutes les commissions, sauf à la commission d'appel d'offre ou seule une place était disponible pour les oppositions... Pour la même raison, nous ne serons pas représentés au CCAS...

 

Le conseil du 30 juin va également valider le compte administratif de 2019, et reconduire les taux d'imposition locale pour 2020. Il est à noter que la taxe d'habitation va disparaître en 2020, compensée par un versement de l’État équivalent à la taxe d'habitation 2019. D'un point de vue politique, c'est pour nous désastreux. En effet, cet argent que les habitants mettent en commun pour développer les services publics et les biens communs est un lien fort et concret, avec une forte valeur symbolique. Supprimer ce lien va faire économiser un peu aux ménages, certes, mais il va également augmenter le désintérêt des citoyennes et citoyens pour la gestion de leur commune. C'est très dommage.

prochaines élections municipales